Tifformen, 2010.
Dessinée à partir de l'enseigne en caissons métaliques d'un coiffeur de Besançon.
Elle explore l'amorse d'un ornement baroque due aux ombrés successifs.

 

 

 

 

 

Utilisée par Adrien Houillère.

Utilisée par 642.